Le regret d'être mère podcast 100 tabou
Parentalité Témoignages Tous les épisodes

#22 Le regret maternel : regret d’une vie passée

Retrouvez le podcast sur votre plateforme d’écoute préférée.

Le regret maternel : un secret pour beaucoup de femmes à l’heure actuelle. Pourtant, elles sont de plus en plus nombreuses à aborder le sujet. Un sujet sociétal ? Le fait de regretter d’être mère ne veut pas dire que l’on n’aime pas ses enfants, loin de là. Car souvent, beaucoup de personnes font l’amalgame. Au fond, qu’est-ce qui nous pousse à être mère ? Au fond, le regret maternel est une sorte de deuil d’une vie que l’on aurait souhaité et qui appartient au passé. Est-ce une pression sociale ? Le désir d’être mère est-il finalement notre choix en tant que femme ?

Des études américaines et allemandes indiquent que 7 à 8 % des parents regrettent leur choix d’avoir eu un enfant.

Aujourd’hui j’aborde le sujet avec Emilia, jeune maman célibataire.

Une vision du rôle de la mère dans la famille

Émilia nous livre sa vision de la famille avant d’avoir son fils, avec notamment le rôle de la maman. Pour elle et comme pour beaucoup de femmes, la mère est importante au bon fonctionnement de la famille et s’occupe de l’enfant avec aisance et instinct. Mais aujourd’hui, son point de vue à bien changé. Elle se retrouve seule avec son fils au milieu d’une crise sanitaire à devoir tout gérer, et ce en plein post partum.

Regret maternel : le post partum

Le jour de l’accouchement, elle découvre qu’elle à contracté le Covid et se retrouve placée en isolement spécial pour l’arrivée du bébé. Tout se passe plutôt bien et Emilia se remet peu à peu de ce virus. Après 3 jours de maternité, elle est renvoyée chez elle et doit se confiner avec le bébé. Elle se retrouve alors livrée à elle-même dans son rôle de mère qu’elle découvre, se remettant de son accouchement et du Covid par la même occasion. 

Baby clash

Sombrant peu à peu dans la dépression post-partum et ne se sentant pas du tout épaulée par son compagnon, elle décide de se séparer de ce dernier. Sa vision du père et de la mère se retrouve bien ébranlée. Émilia ne va pas bien, et elle souhaite se faire accompagner. Elle consulte régulièrement une psychologue qui l‘aide à mieux comprendre ses émotions et son ressenti vis-à-vis de son fils.

Le regret d’une vie passée

Émilia se pose beaucoup de questions, notamment pourquoi elle n’y arrive pas. Cette charge mentale est bien trop lourde pour elle. Elle se sent seule et regrette sa vie passée, celle qu’elle avait avant de tomber enceinte. Etudiante, elle avait des projets plein la tête. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’aime pas son enfant, bien au contraire. C’est simplement ce rôle de maman, que lui a infligé la vie qu’elle déplore. Grâce aux scéance de sa psychologue, ainsi que l’écoute précieuse d’une amie, elle sort peu à peu de sa dépression post-partum. 

Le bilan

Aujourd’hui, Émilia se sent bien et heureuse avec son fils. Son regret maternel l’accompagne toujours mais elle l’accepte et vit avec. Elle se rend bien compte de cette pression de la société vis-à-vis de ce rôle de mère. Mais également du tabou autour du regret maternel et se sent parfois jugée lorsqu’elle en parle. Pourtant ce regret est tout à fait naturel et n’est d’ailleurs plus un tabou pour elle. En parler sur 100 Tabou lui a permis d’exprimer son ressenti. Elle espère, par la même occasion, toucher le cœur d’autres mamans, et d’autres papas également, pour ainsi libérer la parole des mères qui se retrouvent comme elle, seules et démunies.

Crédit musique : S-Coast

Si vous souhaitez témoigner ou si vous connaissez quelqu’un qui aurait quelque chose à dire, n’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About the Author

Marjolaine

Je suis Jo, née en octobre 1987,  j’ai vécu les 23 premières années de ma vie à Fontenay sous bois (94) en région Parisienne, pour ensuite plier bagage et m’installer près des montagnes Alpines à Grenoble en 2012. Je suis photographe culinaire et illustratrice.

Depuis toute petite, je me questionne sur notre société. Comment est-elle faite ? Pourquoi avons-nous des tabous ? Comment faut-il s’habiller ? Etc. J’ai toujours été à contre-courant, car je ne voulais ressembler à personne.

Encore aujourd’hui, j’ai beaucoup de questions. C'est en discutant avec d'autres que je me suis aperçue que je n'étais pas la seule. Mais lorsqu’il y a des tabous, difficile d’obtenir des réponses…

Fin 2020, j’ai rencontré Manon qui réalise ses propres podcasts. De fil en aiguille, nous avons beaucoup parlé et nous nous sommes aperçues que nous avions beaucoup de choses en commun, notamment les podcasts et les sujets de société.

La suite, vous la connaissez.

You May Also Like