IVG un cheminement psychologique 10 ans après 100 Tabou Podcast
Parentalité Santé Témoignages Tous les épisodes

#6 IVG : un cheminement psychologique 10 ans après

Elise parle de parentalité sans tabou sur son podcast Prenons un café. Alors c’était évident, pour nous, que son témoignage sur son IVG (interruption volontaire de grossesse) aurait sa place dans 100 Tabou. Elise a fait le choix de l’IVG il y a plus de 10 ans. Aujourd’hui elle est en plein cheminement psychologique pour intégrer pleinement cet événement.

Il y a plus de 10 ans

Elise était étudiante en art du spectacle, très amoureuse de son copain de l’époque avec qui elle vivait une relation fusionnelle. Un oubli de pilule et elle tombe enceinte au moment des fêtes de Noël. Aucune question ne se pose, elle ne poursuivra pas cette grossesse, c’est un choix évident pour elle. Les choses se font alors très rapidement, elle a une succession de rendez-vous dont elle parle en détail dans l’épisode, puis l’opération a lieue mi-janvier.

Elle n’a pas eu à faire de choix entre une IVG médicamenteuse et une opération car la maternité où elle était ne pratiquait pas l’IVG médicamenteuse. Elle parle quand même des différences entre les deux pratiques et leurs conséquences sur le corps et l’esprit. Elise raconte aussi la bienveillance avec laquelle elle a été reçue par le personnel médical et c’est important d’entendre aussi des témoignages positifs à ce sujet.

« À aucun moment mon choix n’a été questionné, je n’ai jamais été culpabilisée. »

Elise

La vie reprend

Après son opération, Elise reprend le cours de sa vie. Elle parle de son IVG comme d’un événement dans sa vie mais pas comme quelque chose à soigner. Elle confiera, vers la fin de l’épisode, qu’elle ne voulait pas que cet acte ait de conséquence sur elle pour ne pas servir le mouvement anti-ivg.

Entre-temps, elle rencontre son conjoint actuel, avec qui elle parle de cet événement. Ensemble ils ont une petite fille et elle se rend compte que médicalement sa fille est considérée comme sa deuxième grossesse. Alors que pour elle, sa fille est son premier enfant, son unique enfant et sa première grossesse.

10 ans après l’IVG

Bien qu’elle suive une psychothérapie au moment de sa grossesse pour sa fille, le sujet de l’IVG n’est jamais abordé. Ce n’est que très récemment qu’elle entreprend un travail plus profond sur elle-même à base de sophrologie et d’hypnothérapie. C’est avec son hypnothérapeute qu’elle prend conscience que chaque personne a une place bien définie dans sa fratrie et dans sa génération. C’est là qu’elle comprend que sa fille a bien une place de deuxième, que c’était bien sa deuxième grossesse. Elle le dit, le travail n’est pas fini mais aujourd’hui elle sait que ce choix avait une raison d’être qui résonne particulièrement dans son histoire personnelle.

Elise tient également tout particulièrement à soutenir la cause de l’avortement qui, malheureusement, n’est pas un droit partout dans le monde et qui pourtant sauve des femmes. Elle sait aujourd’hui que l’IVG n’est jamais un acte anodin et qu’il a des conséquences psychologiques, mais que ça n’enlève en rien la nécessité que toutes les femmes du monde entier aient le droit de faire ce choix là.

« Il n’y a aucune femme qui pratique l’IVG par gaieté de coeur »

Elise

Références de l’épisode :

Crédit musique : S-Coast

Crédit photo : Mathilde Villedary

Si vous souhaitez témoigner ou si vous connaissez quelqu’un qui aurait quelque chose à dire, n’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

About the Author

Manon

Moi c'est Manon, je suis née et j'ai grandi dans la campagne Normande. Mais grâce à mes études j'ai eu la chance de vivre à Caen, Bordeaux, Chicago et aujourd'hui à Paris. J'ai de multiples passions : la pâtisserie, la photo, le podcast, les voyages et même les puzzles.

Au fil de voyages, de rencontres et de curiosité, j'ai découvert des sujets jamais abordés dans mon cercle familial et amical. Je me suis forgé mes avis mais je les garde beaucoup pour moi. Par contre, j'aime écouter et questionner les autres pour comprendre les leurs.

En 2018 je découvre le monde du podcast, j'en écoute beaucoup, énormément même. Je crée mon premier podcast en 2020 pour rencontrer, et discuter avec, des personnes qui ont changé de vie. Ca devient vite une évidence, j'adore ça, et j'ai plein d'idées !

En 2021 Jo me parle de 100 Tabou, j'ai un coup de coeur pour l'idée et la sensibilité de Jo. Alors c'est parti, je me lance avec elle.

Et la suite on va l'écrire ensemble.

You May Also Like